26 octobre 2011

Vertigo tremens





Mes mots mes mots ils s'en vont, il y a tellement de pensées qui se suivent en folie dans ma tête que parfois ils m'embrasent & j'implose. Je suis redevenue rousse. J'ai l'impression de redevenir moi, un moi étrange, idéalisé, qui n'est pas moi mais que j'aimerai tel. Le genre d'autre qu'on fait tous vivre dans ces nuits où l'on s'ennuie, un autre soi qui se meut aux frontières de l'irréel & de l'attente.


*

C'est un songe en tungstène qui use mes rêves et les frappe jusqu'à les rendre flexible.



3 commentaires:

Indefeasible a dit…

MARIEKE LA PETITE SIREINE! très mignonne avec cette coupe!

Pan a dit…

Belle.

Ash a dit…

Pf, pourquoi je me suis connecté avec mon compte google. J'ai plus l'habitude de cette blogosphère, et mes visites se sont extrêmement réduites ces derniers temps, ça me désole.

Les mots partent plus vite et plus longtemps qu'ils ne reviennent. Ça serait trop facile sinon. Le bonheur aussi tu me dira. C'est le genre de délice auquel on a le droit une soirée.